google.com, pub-8409915911180558, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

PHOTOGRAPHIER AU TÉLÉPHONE

Il est généralement admis que les téléphones intelligents sont la cause principale du déclin des compagnies d’appareils photo dans le monde. De nos jours, la majorité des gens ont dans leur poche un de ces appareils miracles qui aurait surpris nos grands-parents. Pratiquement au début de cette révolution technologique on les a vus se doter d’un appareil photographique intégré. Comme ce fut le cas avec les premiers appareils compacts numériques, les premières versions de caméras de téléphones n’étaient pas très performantes, mais les choses ont évolué rapidement.


Au début du numérique, j’ai eu en ma possession plusieurs appareils compacts. J’en ai donné certains, d’autres ont fait leur temps et se sont retrouvés chez les « sers plus à rien »… Il ne me reste plus qu’un seul appareil compact dans ma collection, un Nikon à l’épreuve de l’eau qui me permet de faire des photos sous-marines l’occasion se présente. Et comme tout le monde, mon principal appareil compact est désormais mon téléphone.


L’avantage principal est évidemment de toujours l’avoir sur soi. C’est probablement ce qui explique pourquoi le téléphone a supplanté les appareils compacts si rapidement. Je m’en sers très souvent au lieu de prendre des notes, par exemple pour photographier une recette intéressante dans un magazine; le téléphone me sert également de calepin de notes avec une application appropriée. À d’autres occasions, j’ai utilisé mon téléphone pour faire une photo lorsque je me suis retrouvé devant une scène intéressante, mais sans appareil à portée de main. Rares sont les moments où mon téléphone n’est pas dans mes poches.


Les appareils photo incorporés aux téléphones évoluent rapidement, mais ils demeurent limités dans leurs fonctionnalités, surtout lorsqu’on les compare aux appareils photo à objectifs interchangeables. On peut varier la luminosité, mais c’est impossible de choisir une ouverture spécifique. Lorsque la profondeur de champ peut être contrôlée, c’est le plus souvent à travers un effet digital appliqué sur l’image. Pour les puristes, ces effets ne sont plus tout à fait de la photographie, mais pour le commun des mortels, qui se préoccupent plus du résultat final que du processus, les images produites sont tout à fait acceptables.


C’est ainsi que les téléphones peuvent désormais faire de la photo de nuit, faire du HDR, donner un effet de fond flou, stabiliser les images vidéo en mouvement, et même faire du post-traitement, parfois pour faire des effets spéciaux comme transformer un portrait en dessin caricatural. Les limites sont celles de la technologie digitale, souvent à l’aide d’une application supplémentaire.


On trouve de plus en plus d’instructions ou de conseils concernant la prise d’images avec les téléphones. J’ai récemment fait une recherche internet sur la photographie de la lune au télescope; l’un des résultats a été une longue dissertation sur l’utilisation du téléphone intelligent et des accessoires utiles pour le monter sur les télescopes. En cherchant un peu plus avec quelques mots supplémentaires dans la recherche, ce sont des dizaines de pages qui sont apparues… Et une recherche avec la phrase « prendre des photos avec un téléphone intelligent » a indiqué 5,550,000 pages disponibles sur le sujet, et 2,880,000,000 pour la même question posée en anglais…


Oui, les téléphones intelligents sont de plus en plus performants, mais ils ne sont pas vraiment des caméras. Il y a quelques années, un reportage avait montré comment un iPhone avait été utilisé pour tourner la vidéo de sa publicité. On lui avait adjoint des stabilisateurs, objectifs professionnels, éclairage, etc., tout en laissant croire que le téléphone était le seul était responsable… Comme dirait l’autre, il faut en prendre et en laisser…


Mon téléphone peut faire de bonnes photos; elles peuvent même être imprimées au format 8x10 sans trop de problèmes. Mais le téléphone ne peut pas vraiment se comparer à mes appareils photo et leurs plus grands capteurs. Ces derniers auront toujours le haut du pavé pour ce qui est de la résolution et du contrôle de l’image.


En plus d’un capteur minuscule, la plus grande limite des téléphones demeure leur objectif, le plus souvent fixe ou avec un zoom numérique. L’autre limite, et c’en est une de taille, est l’absence de viseur, ce qui rend leur utilisation en plein soleil problématique. Très souvent, les images prises en plein soleil sont composées de façon plus ou moins aléatoire; une bonne image sera alors plus une question de chance que de talent…


J’aime bien mon téléphone, et je fais quelques bonnes photos à l’occasion. Mais lorsque je fais de la photographie, c’est vers mes appareils photo que je me tourne…


LES PHOTOS

Durant un salon de minéraux et fossiles, je suis tombé sur ce spécimen imposant, quelque peu hors de mon budget… Au moins je l’ai en photo.


En expédition paléontologique, mon appareil photo est resté derrière. Je n’avais plus que mon téléphone pour faire des photos de ce superbe paysage gaspésien.


Tombera, tombera pas… Ce monolithe à l’Anse-aux-Gascons finira bien par tomber un jour. C’est pourquoi j’en prends une photo chaque fois que je passe dans le coin…


Toujours en expédition paléontologique, on a laissé ce mur de crinoïdes intact, mais j’en ai fait plusieurs images avec mon téléphone.


En visite au musée de Miguasha, j’ai fait une photo panoramique de ce fossile en assemblant plusieurs images réalisées avec un téléphone appuyé sur la vitre de sa vitrine.


Oui, j’avais mon appareil photo durant cette randonnée, mais par curiosité j’ai quand même utilisé mon téléphone pour tirer parti de son grand angle.


Un autre exemple où j’ai utilisé le téléphone pour son grand angle.


Une photo de la Baie du Ha! Ha! Dans le Parc du Bic. Une photo identique réalisée avec mon appareil Olympus donne des détails un peu plus nets, mais celle au téléphone est tout de même acceptable.


Ça m’arrive à l’occasion de partir faire du ski ou de la randonnée sans appareil photo. C’était le cas ici, en fin mars, au Parc du Bic.


Oui, même lorsque l’on a le meilleur appareil photo le téléphone peut toujours nous donner des clichés supplémentaires…

53 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page