google.com, pub-8409915911180558, DIRECT, f08c47fec0942fa0
top of page

COSTA RICA, LA PURA VIDA!

J’ai visité le Costa Rica à deux reprises. La première fois, nous étions un groupe de six, tous photographes, qui avons accepté l’invitation de l’un d’entre nous qui avait déjà séjourné sur place quelques années auparavant. De San José, la capitale, un « taxi » a transporté notre groupe jusqu’au village de Ojochal, au sud-ouest du pays, près de la côte, où nous avions loué une maison pour la durée de notre séjour. Arrivés en soirée, nous avons rapidement défait nos bagages avant d’aller nous coucher.


Au matin, nous avons étés réveillés par des hurlements inhumains… Les singes hurleurs nous disaient qu’il était temps de nous lever. Notre premier déjeuner a été à une auberge au pied de la colline. Déjeuner typique du Costa Rica : fèves au lard, riz, bananes plantain frites, pain de ménage, et un bol de fruits. Délicieux.


En regardant les photos de notre première journée, je ne peux que m’émerveiller de la diversité de l’environnement : après les singes hurleurs, j’ai photographié des araignées grandes comme la paume de la main, plusieurs espèces d’insectes, une grenouille, des lézards anolis, des toucans, une espèce de buse, des geckos et plusieurs espèces de fleurs... Un Québécois rencontré à l’auberge a déclaré avoir compté environ trois douzaines d’espèces d’oiseaux dans sa seule matinée! C’est ça, le Costa Rica.


La région où nous étions était très riche en espèces de reptiles; le lendemain de notre arrivée, j’ai même eu l’opportunité de photographier un iguane qui devait faire près d’un mètre de long. Mais ce n’est rien par rapport aux monstres que nous avons vus depuis un pont bien connu qui franchit le Rio Tarcoles. Pesant parfois jusqu’à une tonne métrique pour une longueur de 20 pieds, les crocodiles qui se rassemblent sous le pont sont des montres qui font quelques victimes chaque année.


Le Costa Rica est bien connu pour être un endroit d’une grande activité géologique; on y compte six volcans actifs et une soixantaine d’autres qui sont soit dormants ou éteints. Quelques semaines avant notre voyage, l’Arénal était en éruption; malheureusement, il s’était calmé lors de notre visite. Un autre volcan que nous avons visité est le plus haut du pays : l’Irazú atteint 11,260 pi (3,432 m). Par temps clair, on peut voir l’Atlantique et le Pacifique depuis son sommet, mais durant notre visite, il était dans les nuages, ou plus précisément, son sommet dépassait la cime des nuages. Le plus difficile était le manque d’oxygène dû à l’altitude; deux des filles du groupe ont eu des maux de tête et des nausées, un athlète du groupe (qui courrait son 10 km tous les matins) avait de la difficulté à avancer, alors que moi et J.F. faisions quelques pas avant de devoir reprendre notre souffle…


Les quelques semaines passées avec le groupe ont été mémorables et m’ont donné le goût de retourner, ce que j’ai fait deux ans plus tard. Un ami devait m’accompagner, mais il s’est désisté à la dernière minute, de sorte que ce voyage a été fait en solo. Cette fois, j’étais au nord-ouest du pays, à quelques minutes de marche de deux plages spectaculaires, celle de Samara et une autre qui se nommait de façon appropriée « Playa Buena Vista », la Plage de la Belle Vue… Frangée forêt luxuriante, la plage s’étirait à perte de vue, invitant les longues marches au son des vagues déferlantes.


Si ce deuxième voyage n’a pas été très riche en reptiles, j’ai par contre été beaucoup plus chanceux avec les oiseaux et les mammifères. Les singes hurleurs étaient présents tous les jours, et les coatis (cousins de nos ratons laveurs) m’ont payé plusieurs visites. J’ai même vu et photographié mon premier tatou. Tous les soirs, des chauves-souris chassaient les insectes autour des lampadaires ou à la cime des arbres. J’ai bien tenté de les photographier, mais sans grand succès…


J’avais également ajouté à mon bagage un système de barrière lumineuse avec lequel j’ai photographié de nombreux insectes en vol. J’ai déjà écrit un blogue sur le sujet (PHOTOGRAPHIER DES INSECTES EN VOL). Mais il n’y avait pas que les insectes qui volaient. J’ai eu l’occasion de faire un tour en gyrocoptère avec un pilote de « Flying Crocodile Lodge », une compagnie fondée par une famille allemande établie à Samara depuis des années (voir aussi LES PHOTOS AÉRIENNES).


J’aimerais bien retourner un jour au Costa Rica. Mes deux voyages précédents m’ont donné le goût d’un peu de chaleur en hiver, avec en plus une faune tropicale abondante. En somme, tout ce qu’il faut pour un photographe de la nature en quête de dépaysement.


Oh, et en passant, la Pura Vida se traduit par « la Vie Pure », une expression favorite du Costa Rica que l’on retrouve partout au pays.

 

 LES PHOTOS

 

Photo d'une maison louée à Ojochal

La première maison louée à Ojochal. Piscine obligatoire…

Canon 7D, 10-20 à 12mm, 1/80 à f/16, ISO 320

 

Paysage de montagnes verdoyantes

Le paysage vu depuis la terrasse où on déjeunait la plupart du temps.

Canon 7D, 17-40 à 40mm, de 1/15 à 1/60 à f/13 et assemblé en HDR, ISO 160

 

paysage intéressant avec les collines de l’arrière-plan.

De l’autre côté de la maison, les arbres formaient un paysage intéressant avec les collines de l’arrière-plan.

Canon 7D, 100-400 à 120mm, 1/6 à f/11, ISO 160

 

Photo d'une forêt tropicale luxuriante.

Tout autour de la maison poussait une forêt tropicale luxuriante.

Canon 7D, 100-400 à 100mm, 1.6 sec à f/11, ISO 160

 

Photo d'héliconias qui sont des fleurs tropicales

Les héliconias sont des fleurs tropicales qui poussent ici de façon naturelle. Avez-vous remarqué la petite fourmi?

Canon 7D, 100-400 à 300mm, 1/40 à f/8.0, ISO 320

 

Photo de 2 fleurs violacées à 5 pétales.

Ces fleurs, que je n’ai pas identifiées, poussaient le long du chemin qui menait à la maison.

Canon 7D, 100mm macro, 1/4 à f/16, ISO 100

 

Photo d'un singe hurleur.

Les singes hurleurs nous ont réveillés la première journée, mais j’en ai vu beaucoup plus à Samara, comme ici, photographiés depuis la piscine…

Canon 6D, 100-400 à 400mm, 1/250 à f/9.0, ISO 640

 

Photo d'un Toucan perché.

Tous les soirs à Ojochal on pouvait voir des toucans perchés derrière la maison.

Canon 7D, 100-400 à 400mm, 1/60 à f/9.0, ISO 1600

 

Photo d'une araignée jaune et noire.

Si les araignées ne sont pas appréciées de tous, personnellement, je les adore. Elles font souvent d’excellentes images, comme celle-ci photographié dans la cour.

Canon 7D, 100mm macro, 1/60 à f/8.0, ISO 160

 

Photo d'une araignée noire blanche et maron.

Celle-ci, dans sa toile particulière, a été photographiée le long du chemin d’accès.

Canon 7D, 100mm macro, 1/40 à f/11, ISO 500

 

Photo d'une cigale.

Tout n’était pas parfait à Ojochal… Dès que la chaleur montait le matin, les cigales se mettaient à faire un « boucan du diable »… Le son était assourdissant. Heureusement, nous avions une auto de location et passions la journée à explorer le pays.

Canon 7D, 100mm macro, 1/30 à f/5.6, ISO 160

 

Photo de la tête d'une cigale.

Cette autre espèce de cigale était minuscule. Je l’ai trouvée noyée dans la piscine…

Canon 7D, 65 MPE macro, 1/80 à f/11, ISO 160, assemblage de 9 images

 

 d'une coquerelle.

Au Costa Rica, même les coquerelles sont belles… Cette-ci était minuscule, mais à Samara j’en ai trouvé une longue comme ma main…

Canon 7D, 100mm macro, 1/125 à f/16, ISO 320

 

'un geckos dans les teintes rosées.

À la fin de la journée, les geckos se mettaient à courir sur les murs et au plafond. Ils chassaient les nombreux insectes qui entraient dans la maison.

Canon 7D, 100-400 à 375mm, 1/50 à f/16, ISO 320

 

Photo d'un iguane sur une roche au soleil.

Le premier iguane vert que j’ai vu en nature, et une des meilleures photos que j’ai réussi à faire avant qu’il ne se sauve au sommet de l’arbre.

Canon 7D, 100-400 à 330mm, 1/250 à f/10, ISO 400

 

Photos de crocodiles.

Une autre bête qui n’est pas appréciée de tous, mais qui me fascine. Ce sont des monstres préhistoriques qu'il vaut mieux photographier de loin...

Canon 40D, 100-400 à 105mm, 1/100 à f/10, ISO 320

 

Photo paysage de montagnes perdues dans les nuages.

Durant une de nos journées d’exploration, nous sommes partis très tôt le matin. Peu après le lever du soleil, la brume au creux des vallées nous a donné l’occasion de faire d’excellentes photos.

Canon 7D, 17-40 à 17mm, 1/60 à f/9.0, ISO 320, images assemblées en panoramique

 

Photo du volcan Arenal.

Le volcan Arenal était très actif deux semaines avant notre voyage, mais il s’était assagi lors de notre visite.

Canon 40D, 17-40 à 28mm, 1/400 à f/10, ISO 160, images assemblées en panoramique

 

Photo du volcan Irazu.

Lors de notre visite au volcan l’Irazú, il était entouré de nuages.

Canon 7D, 10-20 à 10mm, 1/200 à f/20, ISO 100, images assemblées en panoramique

 

Photo d'une rivière avec quelques cascades.

Durant une sortie à Fortuna, nous nous sommes trempé les pieds dans une belle rivière.

Canon 40D, 17-40 à 40mm, de 1.3 à 6 sec à f/11, ISO160,  4 images assemblées en HDR

 

Photo de champs avec des montagnes au loin.

Durant une exploration au hasard, une petite route nous a menés à ces champs en pleine montagne.

Canon 7D, 17-40 à 40mm, 1/100 de f/8.0 à f/16, ISO 160, assemblé en HDR

 

Photo de deux dauphins dont l'un saute de l'eau.

Durant une excursion en mer, le capitaine du bateau connaissait bien le comportement des dauphins. Lorsque ceux-ci se sont présentés, il a pris de la vitesse. Tout enjoués, les dauphins se sont mis à sauter derrière et devant notre embarcation.

Canon 7D, 100-400 à 190mm, 1/1000 à f/9.0, ISO 640

 

Photo d'un pélican brun.

Durant la même excursion, nous avons longé une colonie de pélicans bruns qui se perchaient sur les rochers.

Canon 7D, 100-400 à 300mm, 1/1000 à f/8.0, ISO 640

 

Photo d'un héron vert.

Sur une plage de Ojochal, j’ai également rencontré ce petit héron vert.

Canon 7D, 100-400 à 400mm, 1/400 à f/8.0, ISO 320


Photo représentant l'intérieur d'une maison, la cuisine et le dessin d'un Toucan au fond sur le mur.

Mon deuxième voyage, en solo, j’avais une maison plus petite, mais tout à fait acceptable. Elle était bien évidemment équipée de sa piscine creusée…

Canon 6D, 17-40 à 17mm, 1/160 1a f/4.0, ISO 5000

 

Photo de la mer et de palmiers en premier plan.

La grande plage de Samara, bordée de palmiers.

Canon 7D, 17-40 à 17mm, 1/125 à f/10, ISO 160


Photo de pancartes informant de faire attention aux crocodiles.

Pour fouler la plage de Buena Vista, il fallait traverser une petite rivière à gué, avec les risques que ça comporte… Et oui, j’ai effectivement vu un crocodile dans la rivière, mais beaucoup plus loin.

Canon 7D, 100-400 à 100mm, 1/400 à f/11, ISO 320

 

Photo de la mer et des montagnes près de Samara.

Une vue aérienne des environs de Samara.

Canon 7D, 17-40 à 17mm, 1/1600 à f/4.5, ISO 250

 

Photo de la tête d'un gecko.

Un gecko que j’ai capturé dans l’évier de la cuisine. Il avait de la difficulté à grimper le sur l’acier inoxydable.

Canon 6D, 100mm macro, 1/125 à f/16, flash, ISO 160

 

Photo d'une aigrette en vol.

J’ai photographié plusieurs espèces d’aigrettes à Samara, dont cette Grande Aigrette surprise le long de la rivière. Le plus difficile était de garder un œil ouvert sur la rivière où pouvaient se trouver les crocodiles…

Canon 7D, 100-400 à 320mm, 1/1600 à f/10, ISO 500

 

Photo d'un groupe d'aigrettes sur un rocher près de la mer.

Le long d’une section de plage rocheuse on pouvait voir des groupes d’Aigrettes Neigeuse.

Canon 7D, 100-400 à 400mm, 1/2000 à f/13, ISO 640

 

Photo d'un balbuzard pêcheur en vol.

Ce balbuzard pêcheur est une autre espèce que j’ai photographiée le long de la plage Buena Vista.

Canon 7D, 100-400 à 400mm, 1/1250 à f/9.0, ISO 640

 

Photo d'un oiseau aux couleurs noir, orange et blanc.

Samara m’a permis de faire plusieurs bonnes images de la faune ailée du Costa Rica, dont ce Trogon.

Canon 7D, 100-400 à 400mm, 1/250 à f/10, flash, ISO 640

 

Photo d'un perroquet aux couleurs vertes.

Si j’ai vu quelques Ara spectaculaires, la seule espèce de perroquets que j’ai photographiés était à peine plus grande qu’une perruche et venait se nourrir dans les arbres autour de la maison.

Canon 7D, 100-400 à 400mm, 1/250 à f/11, flash, ISO 320

 

o d'un coatis sur une branche.

Il n’y avait pas que des oiseaux dans les arbres et autour de la maison. Un matin, je me suis réveillé avec une troupe de quelques dizaines de coatis, un parent de nos ratons laveurs.

Canon 7D, 100-400 à 180mm, 1/200 à f/10, ISO 320

 

Photo d'un tatou au fond d'un terrier.

J’ai entendu du bruit dans les fourrés. M’avançant avec prudence, j’ai surpris un tatou, qui a tôt fait d’aller se réfugier dans son terrier.

Canon 7D, 100-400 à 285mm, 1/160 à f/11, flash, ISO 160

 

Photo d'une colonie d'abeilles.

Dans un des piliers du balcon de la maison de Samara, il y avait une colonie d’abeilles sans dard inoffensives. En plaçant l’oreille contre le pilier, on pouvait entendre un bourdonnement constant dans la ruche.

Canon 6D, 100mm macro, 1/60 à f/16, flash, ISO 160

 

Photo d'une mante religieuse.

Sur les arbres qui poussaient dans la cour, j’ai trouvé des petites mantes religieuses. Dotées d’une bonne vue, elles se sauvaient facilement, me forçant à les suivre en tournant autour de l’arbre. Si les voisins m’ont vu faire, ils ont dû penser que le « gringo » était cinglé…

Canon 6D, 65 MPE macro, 1/125 à f/16, flash, ISO 320

 

Photo de fleurs blanches.

Ces fleurs magnifiques poussaient dans un arbre dénudé de feuilles durant la saison sèche.

Canon 7D, 100-400 à 300mm, 1/100 à f/8.0, flash, ISO 320

 

de deux graines.

Dans la même région, j’ai trouvé des graines particulières dotées d’ailes pour leur permettre de s’éloigner de la plante mère.

Canon 6D, 100mm macro, 1/160 à f/5.6, flash, ISO 640

 

 

Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page